mercredi 17 juin 2015

Si tu savais d'avance ce que le destin te cachait, combien de choses auraient changé…
Si tu savais d'avance combien de personnes te décevraient, comme tu aurais changé d'attitude et de regard envers ces personnes que tu avais tant et tant choyées.
Elles prenaient tout, comme ça, comme si c'étaient des choses acquises d'avance, et en abusaient…

Tu n'aurais jamais au grand jamais pensé qu'elles te laisseraient un jour tomber.
Au contraire, tu l'attendais de tout le monde sauf  elles. Toutes les peines, toutes les déceptions passées, tu en avais fait le deuil, grâce à elles.
Mais c'est une grosse erreur, la plus grosse que l'on puisse faire, celle de trop s'attacher, celle de trop "expecter". On ne peut être que déçu quand on le fait.
Mais c'est comme ça… On n'apprend jamais qu'au prix de ses propres erreurs, même si des gens passeraient des heures et des heures à discourir, on ne comprend la vérité qu'après y avoir touché…

mardi 24 mars 2015

Chers blogueurs, me voilà de retour. J’ai vécu plusieurs épreuves, je suis passée par des moments difficiles et j’ai dû relever plusieurs défis que je me croyais incapable d’affronter. Mais, j’ai réussi à les dépasser à force de prières et de bonne volonté. Et voilà.

samedi 3 janvier 2015

Chers blogueurs, si vous me voyez absente, c'est parce que j'ai un projet a  realiser, et que j'y bosse trop fort... Mais, si ca se realise, je serai un peu plus libre, et je reviendrai un peu sur ce blog... Personne ne sait ce que l'an 2015 ns cache... sur le plan personnel ou mondial. Pour moi, personnellement, ma vie entiere va changer; pr le meilleur j'espere; et j'espere aussi que vs voeux soient communiques au seigneur de cet univers, pour qu'il y ait un peu plus d'amour, de pardon de paix; il en manque troooooop de nos jours, on ne saurait s'en suffire, mais mieux vaut peu que rien si on peut le dire...

mardi 29 juillet 2014

Quand je suis dans tes bras, je veux que se prolongent ces moments pleins d’émois, de tendresse, de douceur.
Je prie, dans mon coeur pour,  le plus longtemps te conserver et savourer ces moments au gout tellement sucré.
Toi aussi, tu ne veux pas partir, mais on est obligésd’interrompre cette rencontre où le mal expire et nos coeurs battent à tout romper.
Quand je suis loin de toi, chez moi, je songe à ces mêmes  instants…
J’essaie de les revivre avec leurs caresses douces et pulpeuses, comble de tendresse et de joie fougueuse. Mais je n’arrive pas du tout à bien les reconstituer  avec la même intensité, la même force, la même passion.
Même si j’essaie tellement de retrouver le cadre; plus rien n’est pareil, rien n'est semblable; rien ne peut égaler ou même de loin ressembler à l’amour magique que tu ne cesses de me prodiguer…

vendredi 18 juillet 2014

Je prends une petite pause :-)  vous l'avez surement remarque deja...

lundi 24 mars 2014

La fois passée, j'étais à la messe et je priais de tout mon cœur car ça faisait longtemps  que je n'avais pas assisté à la messe, faute de temps et pour cause de fatigue…
La messe touchait à sa fin. Soudain, j'écoutais une voix derrière moi :"Je vous remercie Jésus...
La voix était très claire, très audible. N'étant pas du genre à vouloir m'immiscer dans les affaires des autres, surtout quand ils ne le souhaitent pas, je m'écartai, plutôt gênée…
Au moment de partir, je me retournai pour voir de qui il s'agissait, et c'est là que je le vis…

Il était connu de la plupart des habitants de la ville: né borgne, il ne pouvait voir que d'un seul œil. Durant la guerre libanaise, touché par une bombe, il fut privé complètement de la vue... 
Dans le temps, il était fiancé. Sa fiancée refusa de l'abandonner. Ils se marièrent et eurent des enfants.
Je l'avais déjà vu au début de la messe et j'avais eu pitié de ce jeune homme avec qui le destin avait été si dure…
Je me demandais ce qui serait advenu de lui s'il avait été "normal", ce qu'il aurait pu achever, au lieu de passer son temps dans les églises.
 Et voilà qu'il venait là, tout près de moi, remercier Dieu, pour me dire qu'il était content et satisfait de son sort, alors que moi, et bien d'autres se lamentent tous les jours et blasphèment pour des raisons futiles…

mercredi 1 janvier 2014

Bonne année à vous tous chers blogueurs, vous êtes tous très chers à mon cœur. L'année 2013 a porté beaucoup de malheurs au monde entier, dont certains ne sauraient tout simplement s'effacer… Mais on continue à espérer:"L'espoir est le seul bien commun à tous les hommes. Même celui à qui tout manque, il lui reste l'espoir."

Bonne année !